06 janvier 2008

Valérie Daminot et moi ...part I

d_coComme 95% des parisiens, j'habite un appartement que nous pourrons qualifier ici de petit...

Oui, parce que, tu vois, lecteur, quand j'étais étudiante, j'ai été très chanceuse côté appart. J'ai commencé par une chambre chez l'habitant dans la grande ville du Mans ( si, quand tu viens d'un patelin de 800 âmes, le Mans, c'est grand...le premier qui rigole, il sort) pour finir toute seule dans un 70 m² à Nantes.

Vu que je n'allais que crescendo en terme de surface, imagine ma surprise quand j'ai regardé les prix pour m'installer à Paris. Certes, quelques rumeurs étaient bien arrivées jusqu'à ma lointaine province sur les prix parisiens mais jamais j'aurais pu m'imaginer ça...

Qu'on ne me fasse pas remarquer que j'aurais pu aller choisir un autre endroit de Paris pour débuter ma grande carrière parce que moi c'était ou Panam ou la préfecture de Chaumont. Que choisir une ville dont je ne connaissais même pas l'existence au moment où le nom a été cité ne m'a pas paru être un bon choix...même si là bas, j'aurais certainement un 110m²...

Donc revenons à nos moutons et à Valérie... ça fait donc 3 ans que j'habite dans ce 35m² et ma moyenne précédente dans un appart était de 9 mois.

Comme je ne peux pas changer d'appart vu que pour la même surface, je devrais payer un prix encore plus scandaleux, j'ai choisi l'autre option : c'est mon appart qui va changer...

Nulle ne doute que mon visionnage hebdomadaire de l'émission de ma copine Valérie n'a pas aidé à oublier cette idée quelque peu saugrenue...Mais vu de mon canapé, ça ne me semblait pas si difficile que ça. 

Une de mes résolutions de 2008 ( dans la liste de celles que je vais vraiment tenir - rapport à mon précèdent article) est donc de refaire mon salon. Parce que c'est la pièce que je veux changer en priorité, histoire que maintenant avec un vrai travail et un vrai salaire, j'arrête d'inviter mes potes à manger des pâtes sur ma table basse. Bon, après, ils auront toujours droit à des pâtes mais assis correctement. Oui, je sais recevoir, moi !

Mais je suis en train de me rendre compte d'un truc de fou : c'est effectivement pas de faire les travaux qui est difficile mais de les préparer. Parce que depuis le temps que j'en ai envie de ce changement, je veux pas me rater : quelle(s) couleur(s) je choisis, ambiance zen ou ambiance cosy ?  ( oui, vous aussi, vous pensiez que c'était pas très différent...ben non, allez voir le catalogue L*roy M*rlin), et si je prends une table basse chez l'ami suédois, trouverais-je des étagères de la même couleur chez le concurrent français qui est le seule à en avoir aux dimensions nécessaires ? ...

J'en arriverais presque à ne plus dormir...et quand, enfin, je m'endors, j'en rêve !!! Au secours !!!

 

Posté par marieatoutprix à 21:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Valérie Daminot et moi ...part I

Nouveau commentaire