15 septembre 2008

Dubrovnik

J'ai fait un peu la morte depuis mon retour mais c'est que c'est dur de se réhabituer à la vie parisienne.
Heureusement, Camille a commencé ici à vous raconter notre séjour.

Je continue aujourd'hui en vous racontant Dubrovnik :

Nous avons décidé de descendre en bus de nuit pour éviter de perdre une journée de vacances. Après un sprint devant un tram qui avait décidé de ne pas faire cas de deux belles jeunes filles courant avec leur énorme sac à dos dans la nuit zagreboise, nous arrivons à la gare routière et partons vers Dubrovnik.

Après 9 heures de bus de nuit, on arrive comment dire…fatiguées et pas toute fraiches. D’ailleurs, je dois absolument supprimer la photo que j’ai faite de nous deux à ce moment là.
Arrivées à Dubrovnik, taxi (mal-aimable mais c’est un taxi alors on ne fait pas trop gaffe…) et posage des valises chez la personne chez qui Camille a réservé une chambre pour deux nuits. Elle a l’air ravie de nous voir, un peu trop à mon gout mais pareil, on ne fait pas trop gaffe. Et puis la vue est superbe. Admires...

Dubrovnik___vue

On  part visiter la ville, la porte pile (moi je cherche encore la porte face et  Camille la porte à l’heure), on se promène dans cette très jolie ville blanche qui il y a peu a quand même été détruit au 2 / 3, on croise superman et césar, on mange un sandwich dalmatien (un jambon fromage mais pas jambon de Paris, emmental) et on part sur le port chercher nos billets de bateau.

Croatie_052

La porte Pile

Je précise qu’il fait chaud, très chaud. Tu t’en fous car tu te dis qu’en attendant toi, tu caillais en France. Mais je ne dis pas ça pour te narguer mais parce que c’est important pour la suite.

Bon, déjà, les bateaux, ils sont capricieux. Ils ne passent pas tous les jours sur une des iles qu’on voulait visiter et du coup, on doit changer nos plans pour la suite. Même pas peur, nous sommes des aventurières. Bon, ok, c’est surtout grâce à Camille qui speak very well english qu’on peut passer un petit coup de fil,  et tout s’arrange.

Du coup, on va faire 3  courses et on décide de prendre le bus n°8, celui qui nous emmènera juste devant notre maison parce que je l’ai dit, il fait très chaud. Et que sinon on doit monter une côte en plein soleil.

Et ben, lecteur, si tu vas un jour à Dubrovnik, sache que le bus n°8 est très joueur. D’abord, même les chauffeurs des autres lignes de bus, ils ne savent pas trop quel trajet il emprunte.

Heureusement, Camille sait lire une carte et elle nous emmène sur ce qui semble la bonne route. Et il semble qu’il y ait un arrêt au début de la rue. Je dis il semble car il faut vraiment le deviner. On est au milieu d’un virage, en plein soleil, en face d’un garage et il n’y a pas de panneau pour les horaires. Mais au sol est peint le mot BUS (heureusement que certains mots sont universels.) Au bout de 20 mn en plein soleil, on ne le sent pas trop donc on décide de retourner vers de points plus importants d’arrêt de bus même s’il nous faudra après grimper sévère.  Tant pis. Et évidemment, une fois qu’on est assez éloigné du bus pour ne même pas penser à courir pour aller attraper le bus, le 8 nous passe devant…

Sans commentaires…

On repart avec un autre bus, montons je ne sais combien de marches et arrivons devant notre très (trop ? ) souriante logeuse. Nous lui annonçons que compte tenu des changements que nous avons du opérer, nous ne resterons qu’une nuit au lieu de 2. Et là elle ne sourit plus du tout,  nous dit que nous devons tout de même payer les deux nuits et que sinon, elle appellera la POLICE, et qu’elle gardera nos passeports. Bon, moi, j’ai aussi ma CNI mais dans le doute…A partir de ce moment là, les relations seront légèrement tendues…

On retourne en ville, il est l’heure de l’apéro, on goute les vins croates (un délice mais en un verre, perso, je suis pompette)… puis on va manger là, sous les parasols blancs...

Croatie_090

Le matin, lever tôt pour profiter des remparts de la ville, visite indispensable. C’est somptueux même si la visite est un peu gachée par une famille de parisiens ( je te jure, même jusqu’à Dubrovnik, ils t’embêtent)…

On a du mal à se rendre compte que la ville était détruite il y a 13 ans. Ils ont bien bossé.

Dubrovnik___vue_num_ro_2

Après avoir fait un joli tour, on redescend, doucement, tout doucement car la pente est raide et la pierre glissante. On a peut être l’air de vieilles mamies mais on arrive entière en bas.

On visite la troisième plus vieille pharmacie d’Europe, toujours en service. Ne me demande pas quelles sont les deux plus vieilles. Je ne sais pas. T’en as des questions, toi !

Là, je ne sais pas comment mais on en vient à avoir une conversation des plus intéressantes sur les gens capables de toucher leur nez avec leur langue. Camille, toujours l'âme aventurière, décide de tenter le coup. Et ça donne ça...

Croatie_100

Je crois que trop de soleil peut nuire...Heureusement, y a pas de photos de moi. Ouf !

Finalement, on remonte nos marches de malade (pas besoin de cours de step à Dubrovnik), on prend nos sacs sans dire au revoir à la logeuse, rebaptisée dans notre grande bonté : «  la grosse conne » après nous être roulées dans les draps toutes pleines de sueur, qu’elle ne fasse pas le ménage pour rien.

On redescend, passage en ville où je décide avec mon sac de 11 kilos de faire le tour de la ville pour chercher les lunettes de l’amoureux que j’ai oublié quelque part la veille. Pardon l’amoureux. J’ai vraiment retourné tout Dubrovnik ;-((

Et on part sur le port prendre notre bateau vers Mljet, petite île charmante aux habitants … particuliers !

Posté par marieatoutprix à 21:57 - - Commentaires [16] - Permalien [#]


Commentaires sur Dubrovnik

    Les joies des transports en commun étrangers )

    Posté par Fyfe, 15 septembre 2008 à 23:26 | | Répondre
  • Et bien que d'aventures! Vous avez fait des vacances sportives, dites-moi!! Merci pour le récit, et vivement la suite...

    Posté par L'alouette, 16 septembre 2008 à 09:05 | | Répondre
  • Cette chère logeuse de Dubrovnik... Il faut préciser que le jour de notre arrivée, elle portait un ensemble du dernier chic: bermuda rose et haut/veste assorti, le haut à manches ballons courtes et boutons dorés. Ajoutez à ça des cheveux blond platine avec des mèches rousses sur les tempes, et vous comprendrez que cette femme est à l'avant-garde de la mode...

    Posté par Londoncam, 16 septembre 2008 à 10:43 | | Répondre
  • > Fyfe, après on ose plus raler contre les notres...

    > L'alouette : Sportives, oui, mais c'était pas le but. La topographie de la ville nous y a contrainte.

    > Londoncam : moi je trouvais que sa tenue aurait été géniale dans un épisode des années 80 de Dallas...

    Posté par marieàtoutprix, 16 septembre 2008 à 12:09 | | Répondre
  • Et ben les girls, quelle étape !
    mais bon, ça fait des souvenirs faut avouer... ;-D

    Bizzz

    Posté par sofiso, 16 septembre 2008 à 12:24 | | Répondre
  • Daaaalllaaaaaaaas ! Ton univers impitoyaaaableuuuh...

    Posté par Londoncam, 16 septembre 2008 à 12:30 | | Répondre
  • > Sofiso : j'insiste sur les petites "misères" du quotidien, mais rien de grave qui ait pu gacher le séjour dans cette ville superbe.

    > Camille : ou dans dynastie...

    Posté par marieàtoutprix, 16 septembre 2008 à 14:15 | | Répondre
  • Si c'était à moi que c'était arrivé, j'aurais EVIDEMMENT fini en prison...
    En tous cas je suis bien contente que vous soyez de retour, et Sofiso aussi (entre vous trois,on va avoir des récits de vacances jusqu'à Noël...)

    Posté par Ashley, 16 septembre 2008 à 14:46 | | Répondre
  • > Dans le doute Ashley, on a payé nos deux nuits. Parce que la police croate, ça nous tentait très moyen. Mais du coup, le tarif n'était plus du tout intéressant.
    Quant au récit de voyage, y a aussi les tiens

    Posté par marieàtoutprix, 16 septembre 2008 à 15:25 | | Répondre
  • L'interet de Dubrovnik c'est donc l'architecture si je comprends bien non?
    Ou alors vous etiez la bas pour tester les transports?

    Camille: moi je peux toucher le nez avec la langue.
    Mon arriere grand pere Antoine aussi, mais lui il enlevait le dentier

    Posté par Cécy, 16 septembre 2008 à 20:00 | | Répondre
  • > Cecy : l'interet est avant tout architectural.
    Je te conseille d'ailleurs vivement la visite du pays.

    Si tu sais toucher ton nez avec ta langue, tu dois aussi pouvoir bouger les oreilles sans bouger rien d'autres à ton visage.

    Posté par marieàtoutprix, 17 septembre 2008 à 10:33 | | Répondre
  • > Cécy: veinarde ! Mais bon, tu as le nez plus fin que moi au bout, si ça se trouve ça aide ? Ca devait être pas mal l'arrière grand père sans dentier !

    Posté par Londoncam, 17 septembre 2008 à 11:50 | | Répondre
  • He, j'adore la photo que tu as prise des toits.
    Je viens d'essayer de toucher mon nez avec ma langue, ça ne marche pas...

    Posté par Flannie, 17 septembre 2008 à 15:24 | | Répondre
  • > Londoncam : ce qu'il faut voir c'est que nous aussi quand on sera vieilles, on pourra aussi utiliser notre dentier pour y arriver...

    > Flannie : le mérite en revient à Camille. Je dois dire que ses photos sont bien mieux que les miennes !

    Posté par marieàtoutprix, 17 septembre 2008 à 17:33 | | Répondre
  • Comme quoi le dentier a certains mérites !

    Je te prépare un CD de photos pour samedi. Bisous !

    Posté par Londoncam, 18 septembre 2008 à 13:34 | | Répondre
  • > Londoncam : j'essaie d'arranger les miennes avec l'amoureux d'ici samedi et après je te les passerai.

    Posté par marieàtoutprix, 18 septembre 2008 à 14:15 | | Répondre
Nouveau commentaire