22 septembre 2008

Korcula ou le retour à la civilisation

Suite des aventures croates après Mjet...

Après avoir passé 48h sur l’île de Mljet avec ses 37 km de long et ses 1 300 habitants, l’île de Korcula nous apparaît comme immense. On est au moins 47 000 ici. Genre, avec Camille, quand on a vu une serre, ça nous a fait tout bizarre. Oui, une serre.

Croatie_152

L'arrivée à Korcula

La plupart des visiteurs logent à Korcula ville, mais au regard des critiques des hôtels sur les sites Internet, nous, on a jeté notre dévolu sur un hôtel à Lumbarda qui s’appelle, je te le donne en mille,  le Lumbarda. Sont originaux les Croates ?

On s’est quand même fait plaisir en prenant un hôtel avec piscine. Mais si on a également choisi Lumbarda, c’est pour sa plage de sable. Rapidement, nous demandons au gentil monsieur de l’accueil (les Croates où ils sont adorables ou inbuvables – pas de juste milieu) comment on y va à la plage. Il nous l’indique sur une carte mais ajoute : « tous les visiteurs veulent la voir mais finalement, ils restent à la piscine de l’hôtel ».


Mais pour qui nous prend-t-il ? Ne voit-il pas devant lui qu’il a des aventurières, des filles avec leur sac à dos ?

Bon, pour le premier jour, nous lui donnons raison. Après avoir fait quelques courses dans un supermarché (c’est formidable, j’ai enfin trouvé quelqu’un qui est autant fasciné que moi par les supermarchés à l’étranger), on remonte dans la chambre, manger, sieste (on avait dormi que 9h la nuit d’avant, un scandale), et piscine non sans avoir joué aux vieilles aigries et avoir viré 10 gamins croates extérieurs à l’hôtel de là. Oui, c’est pas cool. En même temps, quand il fait quasi 35°c et que tu payes pour une piscine, c’est pas pour risquer ta vie quand tu rentres dedans. Non, je ne dis pas que les enfants croates sont méchants mais on avait vite fait, vu la taille de la piscine et vu comme ils faisaient les cons, de s’en prendre un sur le coin de la figure. Et ça fait mal !

Le soir, nous allons manger une pizza gigantesque et là, ce sont des enfants allemands qui décident de nous embêter.

Je te jure, les enfants, nous, on adore ça. Même si ça ne se voit pas à la lecture de ses quelques lignes.

Mais au 25ème tour autour de ta table en faisant vroum, t’es tout de suite moins patient.

Les parents ne mouftent pas. Faut les laisser faire leur vie. Allez, zen.

Le lendemain, on commence par la piscine. Et on continue par la piscine. Au bout d’un moment, il est 18h et on se dit qu’il est un peu tard pour la plage. Ce sera pour demain après midi.

On part déguster de la bonne cuisine locale et surtout descendre une bouteille de Grk. Oui, le vin local s’appelle comme ça. Tu arrives seulement à bien prononcer le nom une fois bourrée. Je te rassure, après une bouteille à deux, notre accent était parfait.

Au lit et le matin, départ en taxi collectif pour Korcula ville, la petite Dubrovnik.

Effectivement, ça ressemble et c’est aussi très beau.

On visite la maison de naissance de Marco Polo (qui a dit qu’il était italien ?). Si tu décides d’y aller, prends avec toi un billet de 200kn (environ 30 euros), le mec n’aura pas la monnaie et tu rentreras gratos. Bon parfois, quand tu présentes 200 kn dans un autre endroit, tu te fais jeter. Mais ceci est une autre histoire que Camille vous racontera demain ;-

Croatie_145

)

La vue depuis la maison de Marco...

On se fait un smoothie d’enfer en ville et on repart cette fois ci en bateau taxi, pour voir la côte.

Le bateau taxi fait plusieurs arrêts sur des petits îlots où les gens viennent passer la journée (la Croatie compte 4600 îles, toutes ne sont pas habitées). Je trouve cette balade magnifique. L’eau est si claire. J’aimerai sauter dedans et nager.

Croatie_154

Toi aussi, t'as envie de te baigner ?

Deux minutes après que cette pensée agréable a traversé mon esprit, je me dis que je vais vraiment devoir le faire et là, je rigole moins.

Il faut dire que nous sommes maintenant les deux seules passagères à bord et que notre chauffeur n’a pas un physique très avenant. Il s’avance vers nous et nous sort des mots incompréhensibles. Camille ne comprend pas non plus. Au secours, qu’est ce qu’il nous veut !!!.

Il farfouille dans une boite et finalement en sort une bouteille de blanc et des figues. Ah, ça va mieux. Il veut juste nous offrir l’apéro. On arrive 10 minutes plus tard à bon port, un verre à la main.

Comme il fait trop chaud pour aller à la plage maintenant, on décide de commencer l’après midi à la piscine, à l’ombre sous les parasols.


Et rebelotte. Quand on regarde l’heure, il est 18h.

Nous aurons donc fait comme les touristes lambda. De la piscine. Rien que de la piscine.

Le lendemain, nous prenons un bateau à une heure indue, 5h du mat. Direction Split.

Posté par marieatoutprix à 22:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Korcula ou le retour à la civilisation

    Coucou,

    Moi j'trouve que des fois ça fait du bien de ne pas faire grand chose d'autre que ça bonne larvouille sur une chaise longue de piscine...
    Vous avez eu raison ! ;-p

    Posté par sofiso, 23 septembre 2008 à 10:55 | | Répondre
  • Et on l'avait bien mérité, après nos rudes combats contre les guêpes ! Bon, vu que je suis clouée chez moi, je m'attaque au récit de Split. Yiiiihaaa !

    Posté par Londoncam, 24 septembre 2008 à 12:39 | | Répondre
  • > Sofiso : c'était un peu le but des arrêts sur les îles, le repos

    > Londoncam : c'est vrai que de brasser de l'air avec nos bras pour essayer de leur échapper était crevant. Moi j'ai toujours dit que je n'avais pas de muscles dans cette zone de mon body ( copiright sofiso)

    Posté par marieàtoutprix, 25 septembre 2008 à 11:45 | | Répondre
  • whouhou... ça va ou bien ?

    Posté par sofiso, 06 octobre 2008 à 11:24 | | Répondre
  • Bonjour ! J'adore votre style, vous m'avez fait rire et voyager en même temps. C'est sympa de démarrer mon lundi matin ainsi !

    Posté par Eliza D, 20 octobre 2008 à 10:50 | | Répondre
Nouveau commentaire